La réussite des élèves : contextes familiaux, sociaux et territoriaux (Depp)

2018_menj_logo_horizontal_rvb_1019307Revue Éducation et formations – n° 100, décembre 2019. Ce numéro de la revue Éducation & formations aborde différents éléments de contexte, territorial, familial ou social, qui peuvent influer sur la réussite des élèves et les parcours. Lire la suite

Une conjoncture plus favorable pour les diplômés de master sur le marché du travail (Note Flash n°28)

noteflash_305098.79En 2016, 109 500 étudiants ont été diplômés de master L.M.D. à l’université, 35 % ont poursuivi ou repris des études dans les 30 mois suivants. Parmi ceux entrés dans la vie active, 92 % occupent un emploi au 1er décembre 2018. C’est le taux d’insertion le plus élevé jamais observé en master depuis la mise en place des enquêtes nationales. Cette embellie se traduit également sur la qualité des emplois occupés et sur le niveau de satisfaction exprimée par les diplômés à l’égard de leur emploi. Lire la suite

Connaissance du travail et orientation. Une histoire en débats

connaissance-du-travail-et-orientation-une-histoire-en-debatsLes liens entre connaissance du travail et orientation, bien qu’anciens, ont été peu analysés et questionnés. Dans cet ouvrage édité à l’initiative du Groupe de Recherche et d’Etude sur l’Histoire du Travail et de l’Orientation (GRESHTO) du Centre de Recherche sur le Travail et le Développement (CRTD) du Conservatoire National des Arts et Métiers, les auteurs reviennent sur les liens qui ont organisé les rapports entre connaissance du travail et orientation afin de mieux appréhender la façon dont ils se sont tissés. Lire la suite

Édouard Claparède (1873-1940) et l’orientation professionnelle par Michel Huteau

bupsy_554_l204Édouard Claparède est un des fondateurs de la psychologie scientifique et un pionnier de l’éducation nouvelle. Une partie de son œuvre a été consacrée à l’orientation professionnelle. En 1918 il facilite l’ouverture d’un cabinet d’orientation professionnelle au sein de l’Institut Jean-Jacques Rousseau à Genève. Lire la suite

André Ombredane Jean-Marie Faverge – L’analyse du travail, ruptures et évolutions

andre-ombredane-jean-marie-faverge-l-analyse-du-travail-ruptures-et-evolutionsCet ouvrage, coordonné par Régis Ouvrier-Bonnaz et Annie Weill-Fassina, a pris forme à l’issue d’un séminaire organisé en 2011 par le Groupe de recherche et d’étude sur l’histoire du travail et de l’orientation (GRES- HTO) du Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD) du Conservatoire national des arts et métiers. Cet ouvrage centré sur le livre L’Analyse du travail. Facteur d’économie humaine et de productivité d’André Ombredane (1898-1958) et Jean-Marie Faverge (1912-1988), édité en 1955, est à la fois un hommage aux auteurs et une réflexion sur leurs apports respectifs. Lire la suite

Suzanne Pacaud (1902-1988) – De la psychotechnique à l’ergonomie. L’analyse du travail en question

Danssuzanne-pacaud-de-la-psychotechnique-a-lergonomie cet ouvrage consacré à l’œuvre de Suzanne Pacaud (1902-1988), trois types de textes de nature et de contenu différents sont rassemblés. Un premier ensemble réunit des témoignages de proches collaborateurs et amis de cette pionnière de l’analyse du travail dont la carrière s’est étendue sur plus d’un demi-siècle dans diverses institutions de formation, plusieurs laboratoires de recherche et quelques entreprises. Lire la suite

Henri Piéron (1881-1964) Psychologie, orientation et éducation

psychologie-orientation-et-educationHenri Piéron a incarné la psychologie scientifique aussi bien en France qu’à l’étranger pendant plus d’un demi-siècle (1912-1964). Aujourd’hui, force est de constater qu’il est tombé dans une semi-clandestinité. Les travaux relativement restreints qui lui sont consacrés suffisent à s’en convaincre. Dès lors, comment expliquer ce paradoxe ? Lire la suite

Le plan Langevin-Wallon. Histoire et actualités d’une réforme de l’enseignement

 

27000100294650lLe projet de réforme de l’enseignement connu sous le nom de plan Langevin-Wallon (1947) est resté longtemps une référence quasi liturgique attestée par le nombre d’établissements scolaires ou de groupes scolaires portant les noms de ses deux présidents successifs. Mais si l’on connait assez bien aujourd’hui ses grandes lignes (prolongation de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans, école unique divisée en trois cycles de l’élémentaire jusqu’aux classes terminales, pédagogie active héritée de l’éducation nouvelle…), on connaît moins bien les débats qui ont animé la commission chargée de le rédiger, les acteurs qui les ont menés et les questions principales qui en ont été l’objet. Formation des maîtres, statut du baccalauréat, enseignement technique, orientation scolaire et professionnelle, enseignement spécialisé…: ces questions continuent aujourd’hui d’être au cœur des débats sur l’école. Lire la suite