Réussite dans l’enseignement supérieur : les inégalités persistent

2293897-adobestock-253613356-580x310-1Trois ans après le bac, seulement un étudiant sur deux a obtenu un diplôme, selon des chiffres publiés par le ministère de l’Enseignement supérieur en avril 2020. Les étudiants n’ayant pas obtenu leur licence ont un moins bon profil scolaire et sont d’origine sociale plus modeste. Lire la suite

Orientation : l’académie de Versailles se lance dans une nouvelle approche

logoL’académie de Versailles et CY Cergy Paris Université viennent d’officialiser LyLi, un nouveau réseau d’orientation pour faire le lien entre le lycée et l’enseignement supérieur. D’autres mesures ont également été prises pour mieux préparer les élèves face à leurs perspectives d’avenir. Lire la suite

Accès à l’enseignement supérieur : premier bilan de la loi orientation et réussite des étudiants

loi-ore-1440x577-1La loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants de 2018 vise à améliorer les trois étapes fondamentales du parcours des jeunes gens se destinant à l’enseignement supérieur : accompagnement et orientation au lycée, affectation dans une formation, réussite dans les premières années d’études. Lire la suite

Une conjoncture plus favorable pour les diplômés de master sur le marché du travail (Note Flash n°28)

noteflash_305098.79En 2016, 109 500 étudiants ont été diplômés de master L.M.D. à l’université, 35 % ont poursuivi ou repris des études dans les 30 mois suivants. Parmi ceux entrés dans la vie active, 92 % occupent un emploi au 1er décembre 2018. C’est le taux d’insertion le plus élevé jamais observé en master depuis la mise en place des enquêtes nationales. Cette embellie se traduit également sur la qualité des emplois occupés et sur le niveau de satisfaction exprimée par les diplômés à l’égard de leur emploi. Lire la suite

Parcoursup : la fin de la première année commune aux études de santé met les universités sous tension (Le Monde)

1731024-le-logo-du-journal-le-monde-diapo-1Plusieurs facultés alertent sur le manque de moyens pour mettre en place les nouveaux cursus. La plate-forme d’admission dans l’enseignement supérieur a ouvert vendredi. Par Camille Stromboni Publié le 21 décembre 2019 à 10h19 – Mis à jour le 22 décembre 2019 à 05h43. Lire la suite

Comment l’orientation scolaire renforce les inégalités (Journal du CNRS)

Deplacement de la Ministre de l'Education Nationale a Toulouse. Visite du Lycee Pierre de FermatAlors que l’école française pèche par un trop grand élitisme, le système d’orientation des jeunes vers l’enseignement supérieur favoriserait le maintien des inégalités sociales. Une problématique au cœur des recherches d’Agnès van Zanten, sociologue et spécialiste des politiques éducatives. Lire la suite

Orientation : la victoire posthume de Georges Pompidou, par Jérôme Martin

parcoursupEn 1974, dans son livre testament Le nœud Gordien, Georges Pompidou livrait sa conception de l’orientation scolaire :

« L’orientation ne peut être le fait que de ceux qui ont des enfants une connaissance approfondie c’est-à-dire prolongée. Elle ne peut donc être exercée que par la confrontation, dans des formes à préciser, des parents eux-mêmes, des enfants qui après tout ont en eux un instinct qui ne trompe pas toujours, tant s’en faut, des professeurs qui ont pu juger des qualités non seulement intellectuelles mais physiques et de caractère des enfants, des chefs d’établissements enfin qui, au cours des années, voient, s’ils s’en donnent la peine, s’affirmer la personnalité des élèves, avec leurs faiblesses et leurs possibilités1».

Plus de quarante ans plus tard, on pourrait penser que les idées de Georges Pompidou appartiennent à un passé révolu. Et pourtant rien n’est moins sûr. Lire la suite

La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? 1/2

Capture.JPGLe gouvernement vient d’annoncer son projet de réforme de l’accès à l’université.  Les problèmes d’inscription résultent du télescopage d’un facteur conjoncturel, l’arrivée aux portes du supérieur de la génération du mini baby-boom de l’an 2000, et de deux facteurs structurels, le sous-financement des universités que les lois Pécresse et Fioraso ont institué au nom d’une autonomie mortifère et des enjeux pédagogiques très anciens qui remontent aux années 80. Lire la suite