Montpellier : une maison de l’Orientation pour trouver son chemin professionnel

Depuis janvier, la Région Occitanie a ouvert une maison de l’orientation à Montpellier sur Antigone, ainsi que deux à Toulouse (une en centre-ville et une à Bellefontaine).

« Le concept des maisons de l’orientation est une initiative régionale tentant de renouveler l’approche institutionnelle, en réhumanisant le fonctionnement institutionnel », explique Carole Bizet, directrice du lieu.

Multiservices
La maison de l’Orientation est un lieu ressource multifonctionnel, élaboré en mode service où l’on peut obtenir un premier niveau d’information sur l’orientation, les métiers et la formation en Occitanie avec ou sans rendez-vous ; accéder à des outils physiques et numériques innovants ou encore participer à des animations variées : ateliers, démonstrations métiers, expositions, rencontre avec des professionnels.

C’est donc un lieu ouvert avec des espaces qui ne sont plus institutionnels, où les gens peuvent aller de l’un à l’autre, de manière fluide. On y retrouve ainsi de la documentation classique sur les métiers et les filères, un espace ressource numérique avec tablettes et ordinateurs, un pôle pour renseigner et des bureaux individuels où les partenaires de l’établissement peuvent venir y tenir des permanences, à l’image de la chambre des métiers. Un espace numérique avec un casque réalité virtuelle est aussi à disposition.

Découvrie des métiers
La maison a également adopté un plan pour faire découvrir les métiers, comme, par exemple, les métiers de la pêche ou les métiers du transport et de la logistique. Des appels à projet ont par ailleurs été lancés par la Région pour solliciter des structures diverses afin de proposer des découvertes métiers et négocier des projets avec des partenaires dans le cadre d’un volet plus scolaire en organisant des déplacements dans des établissements scolaires.

À la rentrée, des associations vont également venir animer des groupes pour, par exemple, aborder la reconversion professionnelle de manière plus originale, en partant de l’envie pour remobiliser les gens.

Par ailleurs, la maison regroupe également au 2e étage les services de la Carif-Oref (Centre animation ressources d’information sur la formation et Observatoire régional emploi).

Le Dépêche du Midi, Publié le 06/07/2020 à 05:02 / Mis à jour le 06/07/2020 à