Les plateformes APB et Parcoursup au service de l’égalité des chances ?

Cet article s’intéresse à l’évolution des modes de régulation de l’accès des jeunes à l’enseignement supérieur en France en partant du postulat que ces modes relaient des conceptions spécifiques de l’ordre social (conservatrices ou progressistes) et de l’égalité (libérales ou sociales).

L’analyse porte sur les procédures et les normes associées aux deux plateformes numériques de gestion des candidatures qui se sont succédé ces dix dernières années, Admission Post-Bac (APB) et Parcoursup, en soulignant les éléments de continuité et de changement. Il en ressort que ces plateformes ont en commun d’entretenir la stratification de l’enseignement supérieur français et son rôle dans la reproduction des inégalités tout en introduisant de nouvelles dimensions à tonalité plus marchande. Ces dimensions sont plus présentes dans la plateforme Parcoursup qui encourage explicitement les bacheliers à se comporter en sujets marchands et les universités à adopter les modes de recrutement des filières sélectives.

Frouillou, Leïla, Clément Pin, et Agnès van Zanten. « Les plateformes APB et Parcoursup au service de l’égalité des chances ? L’évolution des procédures et des normes d’accès à l’enseignement supérieur en France », L’Année sociologique, vol. vol. 70, no. 2, 2020, pp. 337-363.