Vers une « universitarisation » de la formation initiale en travail social en France ?

logo_cnamLes assistant.e.s de service social français.e.s occupent à l’heure actuelle une position socioprofessionnelle intermédiaire. Ils et elles assurent des missions de service public, exerçant en majorité dans la fonction publique. Or, leur formation a été, dès le début du XXe siècle, déléguée à des écoles associatives ou privées, certes d’intérêt public, mais à la frontière entre formation professionnelle pour adultes et formation initiale postbac. Depuis quelques années, et dans le cadre d’un processus d’uniformisation de l’enseignement supérieur à l’échelle européenne, ces cursus connaissent un rapprochement avec l’espace universitaire.

À partir d’un traitement de diverses sources historiques et d’entretiens avec des acteurs du travail social, ce numéro de Connaissance de l’emploi vise à éclairer les débats récents sur les relations entre université et travail social par un retour sur les réformes qui ont été menées dans l’enseignement supérieur français.

Ruggero Iori,  Vers une « universitarisation » de la formation initiale en travail social en France ?, Connaissances de l’emploi, n° 130, Centre d’études de l’emploi et du travail
Juin 2020.

En savoir plus +Télécharger le pdf