Accès à l’enseignement supérieur : premier bilan de la loi orientation et réussite des étudiants

loi-ore-1440x577-1La loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants de 2018 vise à améliorer les trois étapes fondamentales du parcours des jeunes gens se destinant à l’enseignement supérieur : accompagnement et orientation au lycée, affectation dans une formation, réussite dans les premières années d’études. Ses deux premières années de mise en oeuvre ont permis de franchir une première marche dans la transformation de l’accès à l’enseignement supérieur. La création de la plateforme Parcoursup en particulier, qui a dû composer avec de nombreux impératifs, s’est faite sans heurts notables, mais sa sécurité et sa pérennité doivent être assurées, et ses données pourraient faire l’objet d’une valorisation à la hauteur des enjeux. De manière générale, la politique d’orientation doit être revalorisée et mieux structurée. L’efficacité et l’équité de l’accès à l’enseignement supérieur nécessitent une transparence accrue. L’amélioration de la réussite étudiante reste conditionnée à une meilleure utilisation des moyens et des dispositifs de remédiation.
La Cour formule 15 recommandations dans cette optique.

 

Parcoursup : la Cour des comptes épingle des « paramètres parfois contestables » de sélection Dans un rapport qui doit être présenté jeudi à l’Assemblée nationale, les magistrats financiers demandent notamment l’anonymisation du lycée d’origine des candidats.